Requiem pour Vagabonds, Arthur Rimbaud à Harar

Un spectacle conçu et interprété par Dido Lykoudis,

accompagné par Fitsum Minwalkulet,

avec la complicité d’Hugues Fontaine.

Les spectateurs sont assis autour de tables recouvertes de nappes impeccablement propres. Comme pour une veillée mortuaire, un « deges » éthiopien. Des cierges, des lampes à huile, de l’encens, l’odeur du café qui brule, des birile, ces petits carafons où l’on boit l’hydromel. Les comédiens lisent, en grec, en français, en amharique, les échanges épistolaires de Rimbaud, ces lettres qu’il reçut des Grecs du Harar lors de son hospitalisation à Marseille. Le conférencier explique, replace le contexte de ces années que le poète passa dans cette géographie du monde. Le musicien joue avec son begeba et son massinko de la musique traditionnelle éthiopienne. Dans un entrelacement de langues, l’amharique, le grec, le français, l’italien et l’arabe, de sensations et d’émotions, nous évoquons, tous ensemble, l’exil.

Dido Lykoudis est comédienne et metteuse en scène.

Née à Addis Abeba où elle passa toute son enfance et son adolescence, elle est grecque et éthiopienne.

De 1992 à 1996, chargée de mission de l’Association française d’action artistique aux Affaires étrangères, elle développe le département du théâtre à l’Université d’Addis Abeba. Elle continue à animer des ateliers sur la naissance du théâtre chaque fois qu’elle se rend en Éthiopie.

Fitsum Minwalkulet est musicien.

Hugues Fontaine est réalisateur de film et photographe.

——————————————————

Jeudi 10 septembre à 18h30

Bibliothèque Carré d’Art – Jean Bousquet

Petit Auditorium (-1)

Sur réservation au 04 66 76 35 03

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.