1

Projet : Le jour où la guerre s'arrêta

Un petit être sans mémoire se réveille dans un monde inconnu.  Un enfant qui ne sait pas qui il est ni d’où il vient. Il observe et essaie de comprendre ce qui l’entoure. C’est à travers  son regard d’enfant qui , en quelque sorte vient de naître, que le lecteur découvre le monde des humains.

Photo de Pixel_Anarchy CC Pixabay.
Photo de Pixel_Anarchy CC Pixabay.

C’est sans naïveté aucune et avec une compréhension et une analyse criante de vérité que  cet enfant venu d’on ne sait où décrit ce monde inhumain, violent, plein de souffrance et d’incompréhension où la guerre est une chose banale. L’enfant utilise   un langage imagé,  nourri de métaphores à la fois drôles et saisissantes de justesse. Le ton et l’atmosphère de l’ouvrage sont donnés. Entremêlant réalité, science-fiction, références historiques, mythologiques et bibliques, Pierre Bordage plante le décor. Le lecteur entre dans la danse immédiatement.